Auto entrepreneur événementiel : Tout savoir

Plusieurs personnes de nos jours sont souvent passionnées par l’univers de l’événementiel et rêve d’ouvrir leurs agences événementielles. Si vous voulez devenir DJ, ou wedding planer, le champ de possibilité d’être est vaste. Vous aurez plus de détails sur le statut d’auto entrepreneur événementiel dans cet article.

Que veut dire auto entrepreneur événementiel ?

Il y a deux axes à prendre en compte quand on parle de l’auto entrepreneur événementiel. Il s’agit de l’événementiel et de l’auto entrepreneuriat. Ces deux axes s’engagent dans une formalité spécifique et dans une réglementation claire. Ensuite, se lancer dans l’événementiel que ce soit le statut d’auto entrepreneur événementiel ou en créant une société est une coopération de plusieurs personnes ayant la capacité d’organiser des événements susceptibles pouvant avantager bon nombre de personnes.

Régime de l’auto entrepreneur événementiel

Le statut micro entrepreneur ou auto entrepreneur est un régime lié aux personnes qui possèdent ou qui créent une agence de façon individuelle. Il permet de créer une entreprise à but lucratif en profitant des démarches sociales et fiscales simplifiées. Le régime micro fiscal d’auto-entrepreneur est exempté des cotisations aux impôts et de la TVA en fonction du chiffre d’affaires. Quant au régime micro social, il consiste à donner des cotisations sociales en fonction de son chiffre d’affaires. Vous aurez de cotisations à payer si vous réalisez un chiffre d’affaires. Par contre, vous ne devrez pas dépasser 72 500 € GT par an pour bénéficier des régimes micro social et micro fiscal.

Devenir auto entrepreneur en événementiel

Il existe plusieurs démarches à remplir pour devenir un auto entrepreneur événementiel. Tout d’abord, faites une étude de marché afin d’élaborer une stratégie commerciale. De plus, assurez-vous que vous disposez des qualités requises pour l’événementiel. Ensuite, choisissez un nom qui fait envie. Investissez dans la création d’un site web de qualité. Aussi, créez un réseau de relations avec les fournisseurs. Enfin, obtenez une autorisation administrative. Pour mener cette affaire, il est bien de suivre de formations même si ce n’est pas conseiller.